ACCUEIL

Bienvenue à tous .... sous mon arbre ,
à l'ombre du banian.

Sous le banian ,considéré dans certaines civilisations
comme ""arbre sacré"" il s'en passe des choses ...
On se détend , on discute , on palabre....
assis sur des nattes tressées en pandanus ou des paréos
On écoute , on regarde , on lit , on chante ...
On prend le temps de vivre ....de partager ,
tout simplement .
j'espère ne pas vous endormir .....
Même si sous le banian, il arrive qu'on y fasse la sieste
de temps en tem
ps
.

 

 Le Banian 
(Ficus proxila)

                     



 Photo prise sur le chemin kanak du centre culturel Tjibaou .
(Nouméa Nouvelle Calédonie)

Arbre qui laisse pendre ses racines jusqu’au sol à partir des branches.
C’est une
plante parasite qui pousse « à l’envers » en s’appuyant sur
un support, le plus
souvent un arbre.

La graine du banian est déposée dans la fourche d’un arbre par un oiseau.
Cette graine
produira plusieurs longues racines le long de l’arbre où elle a été déposée.
En prenant
contact avec le sol, ces racines deviennent très solides.
Elles se multiplient, s’entrelacent et
se soudent entre elles pour former un filet très serré
qui étrangle alors l’arbre jusqu’à le faire
mourir en l’étouffant et en privant l’arbre victime
de la lumière dont il a besoin.
Lorsque le
tronc de l’arbre support se décompose, le banian a acquis suffisamment de solidité
pour se
tenir seul.

Lors de sa fructification, le banian attire des nuées d’oiseaux comme les perruches, les

loriquets, les pigeons…

Le banian dans la culture mélanésienne:
ses diverses utilisations.

Le banian joue un rôle mythique dans la culture mélanésienne où il est souvent cité
dans la
littérature orale ou écrite.
Il est associé aux rites funéraires. En effet, pour honorer la
mémoire des Chefs,
leur dépouille était déposée dans l’entrelacs des racines du banian.

 

C’est également l’arbre sous lequel les Chefs palabrent.


En médecine traditionnelle, le « lait » frais des banians possède des propriétés médicinales
mais il devient caustique au bout de quelques jours.

 

Côté sport, le latex séché du Ficus prolixa sert à confectionner les balles de cricket.

La sève de banian recueillie dans des bouteilles durant 24 heures est mise à sécher
sur des
plaques de contreplaqué. Les languettes sont ensuite tournées sur elles-mêmes
pour obtenir
des balles très rondes qui ne font ni plus, ni moins de 7 centimètres.

Les racines tentaculaires du banian servent également à fabriquer
des flotteurs de pirogue











Vous trouverez au fil de ce blog des articles , photos et des montages 
que j'ai réalisé  par plaisir mais qui prennent beaucoup de temps .

 

Je ne vois pas d'inconvénient à les partager ,

mais par respect pour ce temps passé

et pour le droit de création protégé par le droit d'auteur
Il vous suffit de me contacter par email


Vous pourrez ensuite  mentionner par un lien sur votre blog 
"le banian" dont ils proviennent .

Une envie de suivre ce blog et de rester informé des nouveaux sujets ?

Abonnez-vous en inscrivant une adresse email valide

dans la petite case en haut à droite " Suivez-moi"

ou en cliquant sur le flux juste au dessus .

 

Une trace de votre passage est toujours la bienvenue et si vous aussi , 

vous gérez un blog,  je me ferai un plaisir de vous rendre visite à mon tour .




***********

Merci de vous être attardé sous mon banian.
A bientôt...


Mariette / Urga


 

Repost 0