Articles avec #nouvelle- caledonie tag

Publié le 18 Février 2009




La faune de la Nouvelle-Calédonie est originale
et pour une bonne part endémique .






Le cagou ( clic)
Emblème de la Nouvelle Calédonie


















La roussette rousse endémique au territoire, est la plus commune des trois espèces de roussettes présentes en Nouvelle-Calédonie.
C'est une grande chauve-souris frugivore . Elle mange des fruits mûrs, du pollen et du nectar. Elle atteint 60 et même 80 cm d'envergure.

Lorsqu'elle ne vole pas, elle s'établit dans les arbres, pendue la tête en bas.Son activité est surtout nocturne
La Roussette n'est pas dotée de radar et se dirige à vue

C'est un animal comestible, sa chair est très recherchée ... si si c'est délicieux ...La période de chasse pour la roussette s’étend du 1er Avril au 30 juin. Les prises sont limitées à dix par jour et par chasseur.

 


Espèce endémique, le notou est le plus beau et le plus gros pigeon arboricole du monde.Il peut mesurer de 50 à 52 cm de haut et peser dans les 850 g. Se nourrissant exclusivement de graines et de fruits, le notou habite principalement les forêts humides de la chaîne. Il niche de préférence près des arbres qui lui fournissent sa nourriture, comme les palmiers ou les banians. C'est une espèce menacée et sa chasse

n’est autorisée que les samedis et dimanches du seul mois d’avril. De plus, le nombre de notous autorisés par chasseur et par journée d’action de chasse est limité à cinq.



La perruche d'Ouvéa , dite "cocotte" est en voie d'extinction.
Seuls quelques couples subsistent.
Le trafic d'oiseaux risque de la faire définitivement disparaître.




Le cerf Rusa
introduit en 1862 des Philippines par la femme du gouverneur Guillain.
Ce cerf vit dans la savane et même sur les terrains d'élevage où il concurrence les bovins.






 
Le margouillat est un petit gecko complètement inoffensif qui se nourrit d'insectes et qui est un très bon anti-moustique naturel dans les maisons.


 



Le bulime ou escargot  de l'Île des Pins, est un gros gastéropode à coquille conique.
C'est aussi une espèce endémique menacée .




Le crabe de cocotier est le plus grand crabe terrestre. De la famille des Bernard l‘hermite , il est connu pour sa capacité à casser des noix de coco grâce à ses fortes pinces, pour en manger le contenu.

 


La sauterelle de cocotier

Cette sauterelle endémique est le plus gros insecte de Nouvelle-Calédonie. Elle peut mesurer jusqu ‘à 30 cm de longueur . Elle est de couleur vert clair, imitant le vert des feuilles du cocotier dont elle se nourrit exclusivement .


Le merle des Moluques ou "pattes jaunes",

oiseau introduit en 1874 des îles Moluques dans le but de lutter contre les sauterelles.



Le superbe papillon endémique Montrouzier





Le scolopendre, ou "mille-pattes",
est autrement désagréable.
Sa piqûre est douloureuse et même dangereuse. Il se cache dans les coins humides, notamment sous les bois en décomposition.
















Les moustiques peuvent être extrêmement nombreux dans les zones de mangroves de la Côte ouest, dans les estuaires et dans toutes zones humides....
Ils adorent les touristes  héhéhé ....
I
l n'y a pas de paludisme en Nouvelle-Calédonie. mais il y a la "dengue "qui est devenue  un véritable problème de santé publique mondiale. Transmise à l'homme  en particulier par la femelle qui se nourrit de préférence sur son hôte humain au cours de la journée. Ce moustique  pénètre souvent dans les habitations pour s'y reposer et s'y nourrir, et se reproduit dans les collections d'eau ou les réservoirs situés à proximité des habitations.

 

                                                Symptômes de la dengue

La dengue "classique" se manifeste brutalement après 2 à 7 jours d’incubation par l’apparition d’une forte fièvre souvent accompagnée de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires et d’une éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole. Au bout de 3 à 4 jours, une brève rémission est observée, puis les symptômes s’intensifient - des hémorragies conjonctivales, des saignements de nez ou des ecchymoses pouvant survenir - avant de régresser rapidement au bout d’une semaine. La guérison s’accompagne d’une convalescence d’une quinzaine de jours. Sous cette forme, la dengue, bien que fort invalidante, n’est pas dangereuse. Sa forme hémorragique, qui représente environ 1% des cas de dengue dans le monde, est par contre extrêmement sévère : la fièvre persiste et des hémorragies multiples, notamment gastro-intestinales, cutanées et cérébrales, surviennent souvent. La guérison peut être rapide, totale et sans séquelles. Mais, chez les enfants de moins de quinze ans notamment, un état de choc hypovolémique peut s’installer, refroidissement, moiteur de la peau et pouls imperceptible signalant une défaillance circulatoire. L’enfant est agité et se plaint de douleurs abdominales. Il risque la mort en quelques heures s’il n’est pas perfusé.
Dans tous les cas, un diagnostic virologique, précis et rapide, est utile afin de confirmer l’étiologie à la fois pour la prise en charge des patients et pour les systèmes de surveillancede santé publique afin de lancer l’alerte et renforcer les moyens de lutte anti vectorielle
                                      
                                                                Moyens de lutte

Il n’existe aujourd’hui ni traitement spécifique ni vaccin pour combattre cette maladie, mais de nombreuses études multi-disciplinaires sont en cours. Les seuls moyens de lutte existants sont le contrôle des moustiques vecteurs dans les zones concernées et la protection individuelle contre les piqûres de moustiques.

 

 



 Maintenant ... je vous réserve le meilleur pour la fin ..... hihihi


Le ver de Bancoule est la larve d'un coléoptère

Les larves peuvent atteindre 8 cm de long sur 2 cm de diamètre. Elles se nourrissent du bois tendre et humide du bancoulier en cours de décomposition.


Le ver de bancoule est comestible (à l'exception de la tête)
et apprécié cru, grillé ou cuit .... bon appétit hihihi




Voir les commentaires

Rédigé par Urga

Publié dans #NOUVELLE- CALEDONIE

Repost 0

Publié le 12 Février 2009



 Le Pilou , danse traditionnelle Kanak ,
participe à la célébration de rites sociaux qui mobilisent les clans et les tribus.
Le terme "Pilou"a été donné aux danses par les premiers missionnaires français.
Les chants et les danses se mêlaient aux frappements des battoirs d’écorce
et aux pilonnages des morceaux de bambous.

Certaines danses, bien que prohibées par l’administration coloniale, ont survécus. D’autres, par contres, très peu pratiquées, sont tombées dans l’oubli. Les anciens ont par la suite appris ces danses aux plus jeunes, mais en les influençant par leur propre style.




Sur cette vidéo , un "Pilou" du village de Hienghène (côte Est) éxécuté 
par de jeunes enfants  
Un adulte au fond , les guide de sa voix .

Voir les commentaires

Rédigé par Urga

Publié dans #NOUVELLE- CALEDONIE

Repost 0

Publié le 10 Février 2009



Igname

La chouchoute ou chayotte (christophine)
:

Ce tubercule à la forme renflée, dont la fine peau jaune vert s’hérisse de petits piquants mous, délivre une saveur proche de celle de la courgette et de l’artichaut réunis. Cuite à l’eau avec la peau, et ensuite épluchée et découpée en lamelles, elle fait des merveilles dans les gratins. La chouchoute se conserve de sept à dix jours au réfrigérateur.


La patate douce :

Originaire d’Amérique du sud, cette longue pomme de terre à la peau rose foncé fait don d’une chair légèrement mauve, à la saveur douce et riche en vitamine A. cuite à l’eau, en frites elle escorte les poissons et les viandes, aux côtés du taro et de l’igname. Pas moins de cent variétés dont la patate curry


Le taro :
Ce tubercule ressemble au radis noir. Riche en fer et en calcium, il sera cuit longuement dans l’eau salée et légèrement sucrée afin d’adoucir sa chair .Se consomme de la même façon que l’igname

 


Le manioc
On consomme généralement ses racines tubéreuses riches en amidon bouillies ou en frites .Lamidon du manioc a différents usages dans les industries alimentaires (fabrication du tapioca, produits épaississants...) dans l'industrie du textile, du papier.

 


 

L’avocat :
3 fois plus gros que ceux de nos marchés.












Banane poingo en Nouvelle Calédonie , banane cochon dans certaines régions. banane farine aux Antilles , banane plantain en Afrique …

La banane poingo est surtout une banane à cuire

Ce type de "banane légume", plus longue que la banane fruit (de 30 à 40 centimètres), à la peau verte et épaisse, n’est comestible crue qu’à parfaite maturité (peau noire, chair ramollie), elle est alors très sucrée.

Voir les commentaires

Rédigé par Urga

Publié dans #NOUVELLE- CALEDONIE

Repost 0